revu le 22-06-2015


Points de vigilance... pour réussir une enquête en ligne


A côté de leurs très nombreux avantages, les enquêtes en ligne ont aussi quelques inconvénients, ou plutôt des points de vigilance... à ne pas négliger avant de se lancer ! En respectant quelques règles méthodologiques, il est quasiment toujours possible de réussir votre enquête.


En premier lieu, le coût particulièrement attractif des enquêtes en ligne ne doit pas faire oublier que la conception d'un questionnaire, le choix d'un échantillon, l'analyse des résultats, obéissent à des règles à respecter pour obtenir des résultats fiables.

Rien ne serait plus dommageable que de prendre une décision stratégique sur des données erronées. Au-delà de l'accès à l'outil questionnaire-pro pour réaliser votre enquête, ce site vous donne toutes les informations nécessaires pour la réussir, comme un pro !

Le facteur temps par exemple, qui semble très favorable aux enquêtes en ligne, doit être maîtrisé : ce n'est pas parce qu'une enquête en ligne permet d'obtenir des résultats en quelques heures qu'elle doit être restreinte à cet usage.

Le plus souvent, on obtient 50% des réponses en moins de 24 heures après le lancement de l'enquête mais ces premières réponses ne sont pas toujours représentatives. Dans les enquêtes de satisfaction, les très mécontents et les très satisfaits ont tendance à répondre plus rapidement que les moyennement mécontents ou satisfaits.

Les répondants « tardifs » peuvent présenter des profils spécifiques tout simplement parce qu'ils sont des internautes non réguliers. Il faut donc se méfier et ne pas clôturer l'enquête trop tôt.

De plus, comme toutes les enquêtes auto-administrées, les enquêtes en ligne :

  • ne permettent jamais de connaître avec certitude l'identité du répondant ;

  • ne permettent eacute;videmment pas de capter le « non verbal »  (signes de lassitude, incompréhension, étonnement... que l'enquêteur peut recueillir visuellement et qui peuvent s'avérer utiles et riches d'enseignements dans certaines enquêtes) ;

  • ont un taux de réponse global généralement faible, et le taux d'abandon en cours de questionnaire peut être assez important.

La méthode du questionnaire en ligne ne convient donc pas à tous les types d'enquêtes ni à toutes les cibles.

En France, plus de ¾ des foyers sont connectés à Internet : ce chiffre est élevé et continue de croître d'année en année, mais il reste encore un nombre important de personnes qui ne peuvent pas être interrogées par Internet.

Il y a donc un risque que les spécialistes appellent erreur de couverture. Il est quasiment impossible d'obtenir un échantillon représentatif de la population française par une enquête en ligne.

On observe en effet des différences sociales très marquées dans la probabilité d’être connecté selon l'âge, le niveau de diplômes, le niveau de revenus, la catégorie socio-professionnelle.

Cet inconvénient disparait si vous faites une enquête ciblée sur une population spécifique, comme par exemple :
- les visiteurs de votre site web,
- les clients de votre site e-commerce,
- l'ensemble des étudiants d'une école ayant tous une adresse e-mail,
- ou l’ensemble des salariés d’une entreprise.

Enfin, un soin particulier doit être porté à la conception du questionnaire, à la rédaction des questions (wording) et à la présentation en général, puisque la personne interviewée est seule devant son écran pour répondre à l'enquête.



Livre blanc

Une fois par mois, en vous inscrivant à la newsletter de questionnaire-pro, vous êtes informés, en avant-première !

  • conseils méthodologiques actualisés
  • nouvelles ressources disponibles sur le site (articles, vidéos, livres blancs...)
  • dernières évolutions apportées à la solution questionnaire-pro

Livre blanc

Déjà plus de 600 lecteurs depuis sa parution!

haut