revu le 02-06-2017


Un véritable sondage représentatif ?


La collecte de données sur le web étant devenue si facile et rapide, la notion de sondage est un peu galvaudée. On a tendance à oublier qu'un sondage, ce n'est peut-être pas si simple. Si en plus on cherche à être représentatif, il va falloir contrôler la structure de l'échantillon en appliquant par exemple la méthode des quotas.


A l'heure actuelle, on a tendance à appeler sondage tout et n'importe quoi ! De nombreux médias baptisent « sondage » une simple boîte à question publiée sur leur site web comme par exemple : Le ministre X doit-il démissionner ?

Il est évident qu'une simple question posée ainsi aux internautes n'a aucunement valeur de sondage et que le résultat n'est représentatif que des répondants qui se sont manifestés... Comme aucune question n'est posée sur leur profil, la seule certitude que l'on peut avoir sur l'échantillon, c'est que les répondants sont des internautes visiteurs du site en question qui ont pris la peine de cocher une des réponses proposées ! C'est un peu maigre...

Avez-vous vraiment besoin d'un sondage ?

La question mérite d'être posée : un échantillon représentatif de la population étudiée permet d'extrapoler les résultats du sondage à la totalité de la population mais en avez-vous besoin ?

La réponse est oui si vous êtes un mouvement politique qui cherche une estimation des résultats aux prochaines élections. Toutefois ce n'est pas forcément votre cas.

  • Si l'objectif de votre enquête est de faire réagir les visiteurs sur l'ergonomie de votre site afin de l'améliorer, alors une fois un nombre suffisant de réponses collectées, il n'y a aucun problème pour mettre en œuvre les améliorations qui vous ont été suggérées.
  • De même, si vous diffusez votre questionnaire par e-mail auprès des salariés de votre entreprise, des étudiants de votre école ou des membres de votre association, vous êtes sûr d'avoir les bons interlocuteurs. Du moment que la taille de l'échantillon est suffisante, et que les questions posées concernent tous les répondants, vous pouvez traiter les résultats en confiance.

Faites attention quand même : sur une population de petite taille, il vous faut un taux de réponse proportionnellement plus élevé pour fiabiliser les résultats !

Comment faire pour obtenir un échantillon représentatif ?

Comment s'assurer de la représentativité d'un échantillon lorsqu'il s'agit d'interroger des prospects par internet ? Impossible en effet de vérifier l'identité de celui qui complète un questionnaire en ligne...

Si vous avez lu les articles précédents portant sur l'échantillonnage, vous savez déjà qu'il est quasi impossible de réaliser un pur sondage aléatoire mais qu'il existe des méthodes empiriques, comme la méthode des quotas, qui permettent de contrôler la structure de l'échantillon.

Pour appliquer cette méthode, on part du principe que l'échantillon doit respecter la même répartition que la population étudiée sur certains critères connus (par exemple l'âge, le sexe, la profession...) : un quota est le nombre d'individus répondant au critère recherché dans l'échantillon interrogé.

Par exemple, si la population est constituée de 49% d'hommes et 51% de femmes, en mettant un quota représentatif sur le sexe, on se fixe d'avoir 49 hommes et 51 femmes dans un échantillon de 100 personnes (ou 98 hommes et 102 femmes dans un échantillon de 200 personnes).

Le logiciel questionnaire-pro permet de fixer des quotas et de les gérer automatiquement en paramétrant simplement l'action à mener lorsqu'ils sont atteints : arrêter l'enquête par exemple. Et également de mettre en œuvre des quotas croisés de façon très simple grâce à la question combinée.

Finalement, pour prétendre à un sondage représentatif, il vous faut donc deux choses :

  • disposer en amont de données statistiques sur la population à étudier, par exemple des données socio-démographiques,
  • contrôler que l'échantillon des répondants présente les mêmes caractéristiques, en appliquant des quotas sur les données connues.

C'est ainsi qu'en pratique on minimise le risque d'erreur d'échantillonnage.

Livre blanc

Une fois par mois, en vous inscrivant à la newsletter de questionnaire-pro, vous êtes informés, en avant-première !

  • conseils méthodologiques actualisés
  • nouvelles ressources disponibles sur le site (articles, vidéos, livres blancs...)
  • dernières évolutions apportées à la solution questionnaire-pro

Livre blanc

Déjà plus de 600 lecteurs depuis sa parution!

haut