revu le 19-01-2017


Techniques simples d'échantillonnage


Quels que soient vos objectifs et le type d'enquête à mener, vous allez devoir définir la population cible à interroger. Le plus souvent, vous vous contenterez d'un échantillon de personnes (sondage). En pratique, on choisira souvent une méthode d'échantillonnage empirique, la plus connue étant celle des quotas, ou des méthodes alternatives.


Bien déterminer la population étudiée et choisir l'échantillon à interroger sont deux éléments clés pour la réussite de votre sondage.

Il existe deux grandes catégories de méthodes d'échantillonnage :

Échantillonnage aléatoire

Les méthodes de sondage aléatoire sont dites aussi probabilistes car elles font appel à la théorie des probabilités. Il s'agit de tirer aléatoirement un échantillon en s'assurant que chaque individu de la population de départ a les mêmes chances d'être tiré.

C'est le cas par exemple du tirage des numéros du Loto ou autres jeux équivalents.

Dans la pratique des enquêtes, ces méthodes ne sont quasiment jamais appliquées car elles requièrent de posséder la liste exhaustive de toute la population, puis de procéder à un tirage véritablement aléatoire d'un échantillon d'individus et enfin de collecter leurs réponses en s'assurant de n'introduire aucun biais statistique.

Autant dire que leur emploi est affaire de spécialiste !

Échantillonnage empirique

Vous vous tournerez donc vers une méthode de sondage empirique, la plus connue étant la méthode des quotas.

Cette méthode part du principe que l'échantillon doit être représentatif des caractéristiques de la population mère : par exemple l'âge, le sexe, la situation familiale, le lieu d'habitation, la profession, le niveau de revenu.

Concrètement, selon la population qui vous intéresse, vous allez rechercher en amont (si vous ne les connaissez pas déjà) des données sur ses caractéristiques. C'est ce qui vous permettra de déterminer vos quotas : x hommes et x femmes ou x individus par tranche d'âge par exemple.

Avec questionnaire-pro, vous fixez les quotas à atteindre sur les questions de votre choix, et tout est géré automatiquement. Pas de questionnaire rempli inutilement !

Il existe aussi des méthodes alternatives à la méthode des quotas, par exemple la méthode de la boule de neige qui peut être très utile pour trouver des individus ayant des caractéristiques particulières et très précises.

Dans cette méthode, l'échantillon est constitué à partir d'un petit nombre d'individus connus, répondant aux caractéristiques voulues. Par la suite, d'autres répondants se rajoutent à partir de recommandations faites par les premiers. L'image est celle d'une boule de neige qui grossit progressivement au fur et à mesure qu'elle descend le long d'une pente. Pour en savoir plus, lisez notre article sur ce sujet.

Lorsque les personnes que l'on interroge sont choisies pour des raisons de commodité pratique et non pour des raisons statistiques, on emploie le terme d'échantillon de convenance. Par exemple, au sein d'un fichier client, on n'interroge que les clients dont on connait l'adresse e-mail. Autre exemple, dans le cadre d'un travail universitaire, on n'interroge que des étudiants parce qu'ils sont présents et disponibles.

Ce n'est pas stricto sensu une méthode d'échantillonnage et l'échantillon de convenance ne sera pas forcément un échantillon représentatif, avec le risque de générer des biais dans les résultats.

Quel que soit votre choix d’échantillonnage, pensez à poser quelques questions signalétiques ou à collecter auprès de vos répondants des informations qui vont permettre de vérifier la fiabilité des données recueillies.

Livre blanc

Une fois par mois, en vous inscrivant à la newsletter de questionnaire-pro, vous êtes informés, en avant-première !

  • conseils méthodologiques actualisés
  • nouvelles ressources disponibles sur le site (articles, vidéos, livres blancs...)
  • dernières évolutions apportées à la solution questionnaire-pro

Livre blanc

Déjà plus de 600 lecteurs depuis sa parution!

haut